Le chômage français.


On pourra lire les articles suivants:

  1. M. Patrick Artus : pas d’erreur ? Etait-il impossible de prévoir la crise des subprimes ? Peut-être. Cela l’était en tout cas pour nos économistes, qu’ils soient keynésiens ou libéraux, dont la manière de raisonner est devenue obsolète.

  2. Relance par les salaires interdite. Pourquoi la relance par la demande, hausse des salaires ou des dépenses publiques, chère aux économistes keynésiens, est totalement inadaptée aux problèmes de fond de notre pays.

  3. M. Attali aussi se trompe. En quoi M. J. Attali raisonne de manière obsolète, comme tant d’autres de nos économistes, ce qui lui a déjà fait commettre une erreur aux conséquences très graves pour notre pays quand il était au pouvoir.

  4. G20 : la Chine détient les atouts. Après avoir remporté deux victoires stratégiques majeures au cours des vingt dernières années, la Chine nous annonce son offensive dans un troisième domaine. Nos dirigeants le voient-ils ?

  5. G20 : l’alliance France – Allemagne. L’Allemagne a soutenu notre position au G20 non parce qu’elle partageait nos objectifs, mais parce que notre position servait ses intérêts - et passait à côté de nos véritables problèmes.

  6. J Marseille : des propos irresponsables. L’art de passer dans les media quand on est un faux expert : qu’importe le fond pourvu que les thèses plaisent. Pendant que les propositions de notre seul prix Nobel d’économie sont ignorées de tous.

  7. Trois précisions aux adeptes de J Marseille. Comprendre pourquoi on peut dire que la cause de notre chômage massif est la disparition trop rapide de notre industrie.

  8. Libre-échange : oui, si. Les conditions nécessaires pour que le libre-échange produise les effets bénéfiques que lui prête la théorie libérale.

  9. Deux prix Nobel entrent en jeu. Les économistes sérieux n’oublient pas les conditions qui doivent accompagner le libre-échange.

  10. Que devons-nous faire ? Les grandes lignes de la politique économique à laquelle conduit notre analyse sur les causes du chômage français.

  11. Guadeloupe : un cas d’école. Comment sortir d’une situation créée par un dogmatisme politique associé à une incompétence économique de la métropole.

  12. L’Allemagne demain. Pourquoi le dynamisme démographique de notre pays ne constitue plus un atout économique.

  13. Immigration et protection sociale. Pourquoi, dans la situation actuelle de la France, l’immigration n’améliore pas nos comptes sociaux, mais au contraire les dégrade.

  14. L'élection de Pierre Gattaz: un événement majeur. Le MEDEF va-t-il enfin changer de politique?

  15. A propos du bricolage dominical. Un exemple d'actualité montrant qu'il ne suffit pas de libéraliser le travail pour créer des emplois.

  16. Une erreur dramatique. Un économiste de renom que nous n'avons absolument pas convaincu sur les causes de notre chômage de masse et qui nous détourne des voies du redressement.

  17. Le MEDEF et les dépenses publiques. Pourquoi le MEDEF ne doit pas faire de la baisse des dépenses publiques un de ses objectifs dans les discussions sur le "pacte de responsabilité."

  18. L'effroyable gâchis. La belle initiative de Pierre Gattaz sur la création d'emplois se termine par un formidable gaspillage d'argent public.